Season 1
Episode 6
10 Nov, 2023

SATIS Podcast

Share:
SATIS Podcast Logo
Transcript
Transcript

Pierre : Alors bienvenue à tous sur ce nouveau podcast que l’on organise à l'occasion de l'événement SATIS, organisé sur Paris. L'idée est de faire un échange autour du M&E avec Stephan Faudeux qui représente le SATIS, l'organisateur, et Julien Gachot, qui est le CEO et Fondateur de IVORY, notre distributeur dédié pour le marché stockage du M&E sur la France, la Belgique et tous les pays francophones.

On va échanger très rapidement sur les tendances du marché où Julien nous fera un petit tour de ce qui se passe en ce moment et ensuite Stephan nous présentera : Pourquoi le SATIS ? Pourquoi c'est l'événement incontournable pour les pays francophones qui travaillent dans le monde du M&E ? Pour ma part, je présenterai quelques nouveautés concernant Perifery. Et on aura, je pense, l'occasion de de se croiser prochainement dans les couloirs et dans les allées du SATIS. Julien, je te laisse la parole.

Julien : Oui, merci Pierre, tu souhaitais en introduction effectivement qu'on évoque quelques tendances qui nourrissent actuellement l'industrie audiovisuelle professionnelle. Alors je ne vais pas trop m'exprimer sur des domaines que je maîtrise moins mais qui sont malgré tout très présents au SATIS, et je pense que Stephan Faudeux pourra peut-être rebondir sur mon intervention pour insister sur les tendances de transformation et les évolutions qui concernent le tournage, la production, parce que c'est vraiment un pilier essentiel du SATIS depuis sa création et c'est un élément sur lequel IVORY n’a pas vraiment de proposition.

Pour ce qui est de notre activité, c'est-à-dire nous, on parle souvent de la préparation, de la transformation des contenus, donc nous intervenons beaucoup après le tournage jusqu'à la distribution des contenus. Donc tous ce qui va concerner l'acquisition des médias, leur transformation, le montage, le mixage, l'étalonnage, le transcodage et la distribution vers l'ensemble des plateformes, là clairement, c'est un domaine sur lequel nous agissons et travaillons au quotidien avec nos clients et nos partenaires.

Alors pour ce qui est de résumer des tendances. il y a une thématique qu'on retrouve beaucoup, c'est : Comment faire plus avec moins ? Je crois que c'est encore plus vrai aujourd'hui, ou en tout cas ça s'accélère. Et donc là, l'idée c'est comment produire plus de contenu avec les mêmes moyens humains et techniques et technologiques ? Et donc comment automatiser un maximum de tâches et notamment les tâches non créatives aux bénéfices des talents créatifs qui sont occupés par nos clients, producteurs, post-producteurs, chaînes de télévision et aussi institutionnels puisqu'il y a beaucoup de services audiovisuels intégrés qui visitent le salon. Donc je dirais que la première tendance c’est produire plus avec moins de moyens.

Une deuxième tendance qui est extrêmement forte actuellement, c'est : Comment connecter ou comment continuer à fonctionner de manière traditionnelle avec une organisation des métiers, avec une organisation du travail, avec des systèmes technologiques existants, tout en embrassant toutes les nouvelles technologies qui sont disponibles et apportées et facilitées par les cloud publics. Et là je crois que cette thématique cette année, ça fait plusieurs années que nous en parlons au SATIS et sur les salons internationaux mais de s'interroger sur : Comment ne pas faire un Big Bang et passer instantanément vers les clouds publics tout ce que nous faisons et tous les processus métiers existants mais de se dire comment est-ce que je peux continuer à fonctionner tel que je le faisais jusqu'à présent, tout en me connectant simplement, efficacement et dans des coûts qui sont raisonnables dans les clouds publics.

Donc là je crois qu'il y a beaucoup de partages d'expériences à avoir sur le salon sur cette hybridation, cloud public et on-premise comme disent tous les fabricants de stockage auxquels tu appartiens Pierre. Donc ça c'est pour moi les 2 tendances principales en tout cas sur ce qui est de la préparation et la transformation des contenus.

Pierre : Merci Julien pour toutes ces explications. Stephan quelques mots justement sur ce salon, sur le satis et les bienfaits qu'il peut apporter pour l'ensemble des acteurs du monde du média et du divertissement.

Stephan : Merci pour cette possibilité effectivement de présenter le salon. Je rebondirai sur ce qu’a dit Julien. En effet les 2 thèmes qui semblent principaux par rapport à cette partie, celle du stockage, de l'hybridation, produire mieux peut être à périmètre égal. Bien évidemment on va les traiter.

Mais juste avant une petite présentation pour ceux qui ne connaissent pas encore le salon. Le salon, c'est sa 41e édition et ses 40 ans. En fait, on a souhaité l'année dernière fêter plutôt le nombre d'éditions plutôt que l’année mais il a été fondé en 1983, donc c'est un salon qui a déjà un bel âge. 40 ans, c'était la préhistoire.

Comme le disait Julien, on a je dirais un visitora qui est assez hétérogène. On adresse toute la chaîne de valeur à la fois. C'est-à-dire de la captation de la production jusqu'à l'écran final et tous les maillons qui vont constituer cette chaîne, la post-production, la distribution, mais aussi une partie des assets, des droits et des choses qui sont dans l'air du temps. Alors qui ne sont pas toujours tangibles techniquement mais tout ce qui va être sur l'éco-responsabilité qui n’est pas un gadget quoi.

C'est pris en compte dans les appels d'offres. Tout ce qui va être autour de la RSE. Voilà des sujets qui vont être traités sur les conférences. On a 3 grosses familles cette année, un cycle assez unique autour de l'IA, de l'intelligence artificielle. Et non pas comme les conférences qu’il y a tous les jours en ce moment. Nous notre originalité c'est de le prendre justement, dans cet écosystème comment j'écris un scénario avec l'IA ou comment je ne l’écris pas, mais aussi sur le tournage, sur la post-production, sur l'audio, sur la voix et aussi sur la distribution et même sur les aspects légaux. Alors pas le jeu mais sur la partie juridique parce que c'est vrai que ça pose aussi pas mal d'interrogations. Il y a des flous pas toujours artistiques d'ailleurs sur qui a la légitimité sur l'image ou le son qui a été créé.

Et c'est vrai que nous, là, on va plutôt s'axer sur l'IA générative bien évidemment. On a un gros volet sur l'évolution des plateaux de tournage ou de manière un peu plus large ce qu'on appelle la Virtual production. Utilisation des moteurs de jeux 3D temps réel. Ces nouveaux studios qui ont des murs LEDs. La France essaie de reprendre une position de leader en Europe sur la partie tournage. Le CNC et aussi le gouvernement avec le plan France 2030 ont quand même dégagé beaucoup de millions d'euros pour que les plateaux de tournage puissent être très compétitifs.

C'est vrai que la France on vient pour voir la Tour Eiffel, les châteaux de la Loire ou les Calanques de Marseille mais c'est bien de faire de garder les équipes sur des effets visuels, sur des plateaux et notamment ces nouvelles technologies le permettent. Et puis après on en a un ensemble, alors assez hétérogène, où on va faire des sujets sur la 5G, des sujets sur le HDR bien évidemment, sur tout ce qui est aussi SMPTE et sur le stockage en tournage. Voilà, c'est parce que notre visitora, il va du directeur technique d'une grande chaîne nationale aux producteurs corporate local d'une ville de province en passant par les techniciens et les DSI...

On couvre tous les corps de métiers et notre baseline cette année qui se résume en 3 mots c'est Innovation, Création, Emotion. On a rajouté le mot émotion parce que c'est en fait c'est le point final. Il ne faut pas oublier au bout du compte, c'est celui qui va regarder l'écran qu’il soit le téléspectateur, le spectateur, le communicant ou celui à qui on va délivrer un message. Tous ces moyens, tous ces talents n’ont qu'un but c'est d'aller vers une émotion.

Pierre: Très bien, merci pour cette synthèse très intéressante. On se retrouvera donc sur le stand d’IVORY, le stand B56. Julien, très rapidement, tu peux nous parler des grandes marques que vous allez représenter sur ce stand ?

Julien : Oui, bien sûr. Alors, on va nous retrouver aussi dans quelques conférences qui ont été évoqué par Stephan à l'instant pour venir partager sur une expérience, sur la singularité de certains projets qui illustrent de quelle manière on peut aider, accompagner les clients à appréhender tous ces sujets de transformation, sans paniquer effectivement, avec une quête toujours de grande qualité puisque c'est ce qui caractérise les professionnels de l'audiovisuel.

Sur le stand IVORY en particulier, pour rappeler ce que nous faisons. IVORY est une société de service qui n'est pas revendeur ni un intégrateur mais est une entreprise qui a vocation à aider des marques de technologies étrangères qui ont une offre qui est particulièrement pertinente pour l'industrie audiovisuelle professionnelle. A ce titre, notre terrain de jeu est plutôt la France et la Belgique comme tu l’indiquais tout à l'heure en introduction et nous réunissons les clients d’IVORY dont on a la responsabilité d'aider à l'accélération de leur succès et de leur développement dans ce territoire.

Et on les réunit sur le salon pour illustrer une manière de construire ou de transformer la chaîne de fabrication de l'image. On parle en anglais souvent de la supply chain en ce moment et d'apporter une des réponses d'une supply chain extrêmement moderne, connectée et composée de différentes technologies qui sont elles-mêmes parfaitement intégrées puisque c'est désormais le sens de l'histoire que tous les éditeurs de logiciels présentent des API ouvertes, sont intégrés, peuvent fonctionner dans le cloud ou dans les infrastructures des clients.

Et donc à ce titre, nous allons accueillir cette année Perifery, donc l'entreprise peut qui organise ce podcast aujourd'hui, qui est elle-même une division de DataCore qui est un très gros éditeur de logiciel dans le domaine du stockage dont la réputation n'est plus à faire depuis 25 ans maintenant et qui a en début d'année fait l'acquisition de la société galloise Object Matrix. Donc Perifery a accueilli cette technologie et les talents qui travaillaient chez Object Matrix au sein de cette division qui a vocation à porter des solutions pour aider à la modernisation, à la sécurisation, à la visibilité des assets de l'industrie.

Et aux côtés de Perifery, il y aura également la société Backlight qui est un éditeur américain qui a plusieurs entreprises sous sa coupe dont celle que nous allons mettre particulièrement en avant, qui est iconik, qui est une solution de Media Asset Management qui est proposée dans une plateforme SAS, donc uniquement dans les cloud publics et qui a beaucoup de succès en France et qui permet de traiter, de régler un certain nombre d’enjeux que vous évoquions tout à l’heure. Nous aurons aussi le plaisir d'avoir la société suédoise Codemill qui sera présente avec 2 personnes qui collaborent chez Codemill. Codemill, c'est une société à la fois de service.

Ils ont une grande spécialité dans le design des interfaces et des logiciels, mais aussi de l'expérience des utilisateurs, donc c'est un prestataire qui est spécialisé dans ces domaines-là, spécialisés aussi dans l'IA, dans l'IA générative et qui aide soit les éditeurs de logiciels, soit les clients à adapter les technologies dont ils font l'acquisition pour que les interfaces humaines correspondent au plus près aux besoins des utilisateurs. Ils sont également l'éditeur d'une plateforme de MAM que je pourrais qu'on ne présente plus, qui s'appelle Cantemo qui est à la fois disponible on-premise ou dans les clouds, mais aussi probablement de ce qui est aujourd'hui considéré comme le meilleur Player audiovisuel professionnel vidéo pro qui s'appelle Accurate.

Player et Accurate.Video avec plusieurs déclinaisons de produits basées sur cette technologie qu'on aura le plaisir de de présenter au SATIS. Et pour la première fois en France, on va montrer la nouvelle version de Cantemo 6 qui sera commercialisée au mois de janvier. Donc c'est un petit peu ce qu’illustrait Stephan. Au NAB, on en parlait. IBC, on voyait un peu là où la technologie allait. Et puis finalement, au SATIS, on va voir une version qui est proche de sa commercialisation. Et enfin une entreprise qu’IVORY tient proche de son cœur.

Puisque nous avons participé à sa création et nous sommes toujours l'actionnaire de référence qui est un autre éditeur de logiciel qui s'appelle Embrace. Embrace est une entreprise qui développe des technologies qui justement visent à orchestrer la supply chain, donc à connecter toutes les technologies que nous avons connu depuis tout à l'heure, à aider de les superviser et à permettre aux utilisateurs, quels qu'ils soient dans l'organisation d'interagir avec cette chaîne de fabrication et de pouvoir prendre des décisions dans nos interfaces extrêmement simples, adaptées à leur métier mais qui vont déclencher des workflow techniques extrêmement sophistiqués.

Donc, avec aussi une spécialisation dans le domaine du graphique puisque Embrace développe la plateforme leader en matière de génération de bandes annonces automatiques et donc nous illustrerons à l'occasion du SATIS des exemples français, notamment chez Canal+, chez TF1, dans le Groupe Orange qui participe aussi à une conférence sur ce sujet me semble-il au SATIS pour partager leur expérience avec l'implémentation de nos outils et comment on les a aidés dans leur effort de transformation.

Pierre : Ok, merci, merci Julien. Quelques mots également sur la partie Perifery. Donc comme tu l'as dit, Perifery est une division qui appartient à DataCore, société qui a été fondée au siècle dernier, en 1998 dédiée au stockage. Historiquement sur du stockage performant bloc et qui a monté une division Perifery qui s'oriente vraiment sur la partie M&E, également sur la santé mais ici on va parler uniquement du M&E notamment avec l'acquisition de Object Matrix qu'on ne présente plus.

Plus de 20 ans de développement dans le stockage archive pour tout ce qui est médias et divertissement, mais également d'autres acquisitions, notamment une acquisition qui nous a permis de développer un produit qui s'appelle Perifery IRIS. Et ça a été évoqué tout à l'heure, on parlait de stockage sur le tournage et bien justement, ça va être la possibilité de déplacer des gros volumes de données d'un point A à un point B. C’est donc tout simplement un flight case qui sera présenté avec du stockage interne lors du Satis.

On a commencé à le présenter justement au NAB mais qui n’était pas complètement achevé, donc là ça sera parfaitement dispo et on pourra faire des démonstrations lors du salon. Et également un autre produit historiquement qui s'appelait Caringo, maintenant développé sous le nom de Swarm. On parle également de cloud privé, donc Swarm c'est quoi ? C'est un logiciel qui permet de pouvoir créer un stockage S3 en mode privé de manière à pouvoir créer une sorte de OneDrive, mais privé pour une plus petite entreprise et pour éviter toute connexion avec des clouds publics. Et évidemment, que ce soit à travers Object Matrix, IRIS ou même la partie SWARM, c'est un sujet je pense qui commence à être grandissant dans le monde M&E, c'est avant tout la sécurité de la data. Tout ce qui est ransomware (virus) et tout ce qui est crypto.

Tous ces outils que l’on a mis à disposition dans la Business Unit Perifery permettent aussi d'apporter une grande sécurité de la data. On reste dans du stockage d'archives mais vraiment très sécurisé et aussi avec de la mobilité. Voilà donc on aura la possibilité de vous présenter tout ça lors du salon. Je vous remercie de nous avoir écouté. Merci Stephan, Merci Julien pour votre participation. Si vous voulez poser des questions, n'hésitez pas à le faire via le chat et on a hâte de vous retrouver la semaine prochaine sur le SATIS, stand B56.

Pierre:So, welcome to this new podcast. We are organizing this on the occasion of the SATIS event held in Paris. The idea is to have an exchange about M&E with Stephan, who represents SATIS, the organizer, and Julien Gachot, who is the founder from Ivory, our dedicated distributor for the M&E market in France, Belgium, and all French-speaking countries. We will discuss the market trends and give you a quick overview of what's happening right now. Then Stephan will explain why SATIS is a must-attend event for French-speaking countries working in the M&E industry. I will also present some new developments regarding Perifery, and I believe we will have the opportunity to meet in the corridors and aisles of SATIS. Julien, over to you.

Julien:Yes, thank you, Pierre. You wanted us to discuss some of the current trends in the professional audiovisual industry. I won't go into areas I'm less familiar with, which are still very present at SATIS. I think Stephan Fauteux can perhaps elaborate on my remarks to emphasize the transformation trends and changes affecting shooting and production, which have been essential pillars of SATIS since its inception, and Ivory is certainly not short of proposals in our area, where we often talk about content preparation, transformation, and our involvement from acquisition to media transformation, editing, mixing, color correction, transcoding, and distribution to all platforms. Clearly, this is a daily concern for our clients.

One theme that emerges frequently is how to do more with less. I believe this is even more true today, or at least it's accelerating. So, the idea is how to produce more content with the same human, technical, and technological resources, and how to automate as many non-creative tasks as possible to benefit the creative talents who are occupied by our clients, producers, post-producers, television channels, and institutional services, as many integrated visual services visit the exhibition. So, I would say the first trend is producing more with fewer resources.

The second major trend currently is how to continue functioning traditionally with job structures, work organization, and existing technological systems while embracing all the new technologies available and facilitated by public clouds. I believe this theme is relevant this year, and we've been discussing it at SATIS and other industry events for several years. Instead of making a sudden switch to public clouds, we ask how we can continue to operate as we have while efficiently connecting to public clouds in reasonable groups. I believe there will be a lot of experience sharing on this hybridization of public cloud and on-premises at the exhibition. That's what all the storage manufacturers you mentioned, Pierre, are talking about. So, for me, these are the two main trends in terms of content preparation and transformation, in my opinion.

Pierre:Thank you, Julien, for all these explanations. Stephan, could you say a few words about the exhibition, SATIS, and the benefits it can provide to all players in the world of media and entertainment?

Stephan:Thank you for this opportunity to present the exhibition. I will echo what Julien just mentioned. Indeed, the two main themes of the exhibition, especially in the storage area, in hybridization, and in how to produce more efficiently, will be addressed.

But before that, let me introduce the exhibition for those who may not be familiar with it. This is the 41st edition of SATIS, it celebrated its 40th anniversary last year. It was founded in 1983 so it's a well-established exhibition with a rich history.

To loop back to what Julien mentioned about the conferences, we have, I would say, a somewhat heterogeneous time frame. We address the entire value chain, from content capture to final screen, and all the components that make up this chain:press production, distribution, as well as some intangible assets, rights, and contemporary elements. So, not necessarily tangible from a technological perspective. But everything related to eco-responsibility is becoming more than just a gimmick; it's taken into account in the bidding process.

These three pillars are essential because we address the entire value chain, from content creation to distribution and all the components that make up this chain, including content production, distribution, rights, and other intangible elements. These subjects are discussed in our conferences, and this year, we have a special focus on artificial intelligence (AI), not just in general but also in the context of content creation, production, post-production, audio, voice, and even the legal aspects related to AI-generated content. We have a significant program dedicated to the evolution of production sets, including virtual production using real-time 3D engines, LED walls, and advanced technology studios. This is a priority for the French industry, and significant investments have been made to make French studios competitive. In addition, we cover a wide range of topics like 5G, HDR, SMPTE, and storage. Our visitors include technical directors of major national channels, corporate producers from provincial cities, technicians, DSI, and professionals from various fields, allowing us to address all aspects of the industry.

This year's theme can be summarized in three words:innovation, creation, and emotion. Emotion is an important point because, ultimately, the goal is to reach the audience with a message, and all the technology and talent aim to evoke emotions.

Pierre:Thank you for that overview. Julien, could you also briefly introduce the major brands represented at the stand with Ivory?

Julien:Certainly. On our stand, we will also participate in some conferences, as Stephan mentioned, to share experiences and illustrate how we can help clients deal with the challenges of transformation while maintaining high quality. This is what characterizes professionals in the audiovisual industry. But in Ivory in particular, just to remind you, what we do at Ivory is a service company, not a reseller or integrator. Our purpose is to assist foreign technology brands that offer solutions particularly relevant to the professional audiovisual industry, and in this regard, our playing field is primarily France and Belgium, as you mentioned in the introduction. We bring together the clients in Ivory for whom we have the responsibility to accelerate their success and development in this territory. We gather them at the trade show to illustrate a way to build or transform the image production process. We often talk about the supply chain in English these days and aim to provide a modern, connected supply chain composed of various technologies. These technologies are perfectly integrated as it's the direction of the industry nowadays, with all software publishers offering open APIs that can operate in the cloud or on clients' infrastructures.

Perifery, the company organizing this podcast, is part of DataCore, a major software vendor in the storage field with a strong reputation for 25 years. Earlier this year, DataCore acquired the Welsh company Object Matrix, and Perifery will welcome this technology and the talents from Object Matrix. Their goal is to provide solutions to modernize, secure, and enhance visibility for industry professionals.

Alongside Perifery, we will also have the American company Backlight, which owns several businesses, with one of them being iconik, a Media Asset Management solution offered as a SaaS platform, exclusively in public clouds. It has been quite successful in France and helps address a range of challenges in media management. We will also have the pleasure of welcoming the Swedish company Codemill with two individuals collaborating on behalf of Codemill. Codemill is a service company specializing in interface design, software, and user experience, particularly in the field of generative AI. They assist software publishers and clients in adapting technologies they acquire to ensure that human interfaces closely align with user needs. They are also the publisher of a Media Asset Management platform, Cantemo, available in both on-premise and cloud versions. They are likely known for their highly regarded professional video player, Accurate Player, based on this technology. We will be presenting the new version of Codemill’s Cantemo 6 at SATIS for the first time in France, and it will be commercially available in January.

This aligns with what Stephan was discussing, as we could see at IBC, and now at SATIS, we will see a version close to commercialization. Finally, there's another software publisher that's close to our hearts, as we were involved in its creation and remain the main shareholder, which is Embrace. Embrace is a company that develops technologies to orchestrate the supply chain, connecting all the technologies we've been discussing and enabling users from any part of the organization to interact with this production chain.

Pierre:Thank you, Julien. A few words also about the Perifery part. The Perifery business unit belongs to DataCore, company that was founded in 1998, dedicated historically to high-performance block storage. And it has set up the Perifery division, which is also focused on the healthcare field, but we will also talk about M&E, especially with the acquisition of Object Matrix, which has over 20 years of development in storage archiving, including media and entertainment, as well as other acquisitions, including one that allowed us to develop a product called Periphery Iris. It was mentioned earlier. We were talking about storage during filming. Well, this will be the opportunity to move large volumes of data from point A to point B. So, a straightforward use case that will be presented with internal storage. During SATIS, we started presenting it, and it wasn't completely finished, so it won't be perfectly available, and we can do the demo during the trade show. There's also another product historically called Caringo, now developed under the name Swarm.

We also talk about private, so what is it? It's software that allows you to create an S3 storage privately to create a sort of private OneDrive for a company and avoid any connection to public clouds. And of course, whether through Perifery Iris or the Swarm part, it's a topic I think is also growing in the M&E world. It's primarily about data security, everything related to encryption, so all these tools that we've made available in the Perifery business unit also provide a high level of data security. We're still talking about archive storage, but it's highly secure and also mobile. So, we'll have the opportunity to present all of this at the trade show.

And there you have it. Thank you for listening to us. Thank you, Stephan; Thank you, Julien, for your participation. If you have any questions, please feel free to ask via the chat, and We look forward to showcasing these solutions next week at SATIS, at booth B56.

Discover More Episodes

Season 1
Episode 10
10 May, 2024

Unlocking Cloud Storage: Navigating Egress Fees, Vendor Lock-in, and Alternative Solutions

Unlocking Cloud Storage: Navigating Egress Fees, Vendor Lock-in, and Alternative Solutions
Season 1
Episode 9
05 Apr, 2024

Search Beyond Metadata: Perifery Experts Preview NAB Show 2024

Search Beyond Metadata: Perifery Experts Preview NAB Show 2024
Season 1
Episode 8
02 Apr, 2024

Backing Up Our Stories: Celebrating World Backup Day in Entertainment

Backing Up Our Stories: Celebrating World Backup Day in Entertainment

Experience Perifery Solutions

Offering a portfolio of innovative solutions
that take your digital workflows Beyond Boundaries.
Wave Lines Shape
Wave Lines Shape

Subscribe to updates

This field is for validation purposes and should be left unchanged.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram